Dans une tribune publiée le 22 décembre par le quotidien Le Monde, le neuro-psychologue Stanislas Dehaene affirme que les mauvais résultats des adolescents français à l’enquête PISA trouvent leur origine dans l’enseignement de la lecture au cours préparatoire. Il juge scandaleux que le ministère de l’Education nationale ne procède pas à l’évaluation des manuels scolaires et ne recommande pas aux enseignants une méthode qui aurait fait, selon lui, la preuve de son efficacité : la méthode syllabique.

Choisir, au pied du sapin, de relancer une polémique qui causa en 2006 la perte du ministre de Robien auquel il prodiguait déjà ses conseils pourrait laisser croire que notre collègue dispose des données scientifiques nouvelles propres à fonder cette préconisation. Hélas, il n’en est rien.

Macky Sall favorable à "des systèmes efficaces de paiement des bourses"   |  Enseignement privé: 3,5 milliards pour les bacheliers orientés en 2013   |  un atelier pour la pérennisation des acquis d'un projet d'amélioration de la qualité de l'enseignement   |  Apprentissage de la lecture : opposer méthode syllabique et méthode globale est archaïque  |  Souleymane Bachir Diagne présente "Comment philosopher en islam ?", samedi   |  L'école doit être mis en cohérence avec les objectifs de développement (inspecteur)   |  Ethiolo, une collectivité rurale presque dépourvue d'infrastructures scolaires et sanitaires  |  Plus de 14 milliards de francs de hausse sur le budget de l'Education nationale  |  Tambacounda: les inspecteurs reprennent leurs travaux après l'arrivée de leurs collègues de Koumpentoum   |  Tambacounda: des inspecteurs boycottent le démarrage d'une formation   | 
Macky Sall favorable à "des systèmes efficaces de paiement des bourses"

Rubrique: Education Date: 04-Sep-2014

Enseignement privé: 3,5 milliards pour les bacheliers orientés en 2013

Rubrique: Education Date: 07-Mar-2014

un atelier pour la pérennisation des acquis d'un projet d'amélioration de la qualité de l'enseignement

Un atelier sur la pérennisation des activités du Projet USAID/ éducation priorité qualité (EPQ), mis en œuvre dans six régions notamment (Kédougou, Kolda, Sédhiou, Ziguinchor, Fatick, Tambacounda), s’est ouvert mardi à Thiès, a constaté le correspondant de l’APS. Le projet EPQ a cinq composantes, précise son responsable Ahmed Tidiane Diallo. La première concerne la décentralisation de la formation des enseignants et leur développement professionnel.

Le développement intégral du collège, et l’amélioration des compétences de base des élèves en mathématiques et en français font aussi partie des composantes du projet de même que l’éducation inclusive du genre et la mobilisation communautaire.

Selon Ahmed Tidiane Diallo, dans le cadre de l’éducation inclusive, le projet a élaboré un guide et formé 251 enseignants et acteurs qui ont encadré plus de 600 jeunes marginalisés ou porteurs de handicap.

Et dans le cadre de l’amélioration des compétences de base des élèves en mathématiques et en français, le projet EPQ a permis la mise en œuvre d’un système de remédiation des compétences de base en français et en maths, avec à la clé la formation de 3500 enseignants en techniques de remédiation, souligne M Diallo.

Il précise que cela a également permis de dispenser, à plus de 80.000 élèves des classes de 6ème, 5ème et 4ème, des cours de remédiation, pour améliorer leurs compétences de base en français et en maths.

Lire la suite

Rubrique: Education Date: 25-Feb-2014

Apprentissage de la lecture : opposer méthode syllabique et méthode globale est archaïque

Dans une tribune publiée le 22 décembre par le quotidien Le Monde, le neuro-psychologue Stanislas Dehaene affirme que les mauvais résultats des adolescents français à l’enquête PISA trouvent leur origine dans l’enseignement de la lecture au cours préparatoire. Il juge scandaleux que le ministère de l’Education nationale ne procède pas à l’évaluation des manuels scolaires et ne recommande pas aux enseignants une méthode qui aurait fait, selon lui, la preuve de son efficacité : la méthode syllabique.

Choisir, au pied du sapin, de relancer une polémique qui causa en 2006 la perte du ministre de Robien auquel il prodiguait déjà ses conseils pourrait laisser croire que notre collègue dispose des données scientifiques nouvelles propres à fonder cette préconisation. Hélas, il n’en est rien.

Lire la suite

Rubrique: Education Date: 31-Dec-2013

Souleymane Bachir Diagne présente "Comment philosopher en islam ?", samedi

Rubrique: Education Date: 26-Dec-2013

L'école doit être mis en cohérence avec les objectifs de développement (inspecteur)

L'orientation globale du système éducatif vers les matières littéraires au détriment des filières scientifiques doit être corrigée pour que l'école soit en cohérence avec les besoins du Sénégal en matière de développement, a déclaré l'inspecteur de l'éducation et de la formation (IEF) du département de Fatick, Saidou Bâ.

"Je crois fondamentalement qu'il faut développer les sciences et les technologies dans notre système éducatif, si nous voulons nous développer", a-t-il dit dimanche dans la capitale du Sine, lors d'un forum organisé au CEM Khar Ndoffène Diouf de Fatick sur le thème "Les métiers scientifiques au féminin et au pluriel au Sénégal : dialogue entre lycéennes et femmes scientifiques".

"Sur un ordre de service qui nous est parvenu, sur deux feuilles que j'ai consulté et lu, il y a pratiquement un effectif de trente professeurs littéraires. Il n'y a pas un seul professeur de science", a-t-il indiqué. Selon lui, ''l'orientation globale du système vers des matières littéraires doit être corrigée''.

Saïdou Bâ a expliqué les établissements scolaires "s'évertuent à faire des acrobaties" pour tenir les cours dans les matières scientifiques dans le but de contenir les mouvements des élèves qui réclament des professeurs dans des matières telles que les mathématiques ou les Sciences de la vie et de la Terre (SVT). Il a appelé les plus hautes autorités de l'éducation à travailler à "renverser" cette tendance, pour que l'école soit en cohérence avec les besoins de progrès du pays.

Lire la suite

Rubrique: Education Date: 16-Dec-2013

Ethiolo, une collectivité rurale presque dépourvue d'infrastructures scolaires et sanitaires

Rubrique: Education Date: 09-Dec-2013

Plus de 14 milliards de francs de hausse sur le budget de l'Education nationale

Rubrique: Education Date: 05-Dec-2013

Tambacounda: les inspecteurs reprennent leurs travaux après l'arrivée de leurs collègues de Koumpentoum

Les inspecteurs de l’éducation des régions de Kaffrine, Kédougou et Tambacounda ont repris leurs travaux après l’arrivée, mardi matin, de leurs sept collègues de l’Inspection de l’éducation et de la formation (IEF) de Koumpentoum qui n’avaient pu faire le déplacement à Tambacounda, du fait du refus du préfet de leur département de signer leurs ordres de mission.

‘’Les travaux, heureusement, ont été repris, parce que nos collègues de Koumpentoum sont venus avec des ordres de mission dûment signés par le préfet’’, a indiqué à l’APS Djibel Ndao, secrétaire général de la section régionale de Tambacounda du Syndicat des inspecteurs et inspectrices de l’éducation nationale du Sénégal (SIENS).

Il a expliqué que c’est suite à leur suspension d’hier que ‘’les autorités administratives et académiques se sont mobilisées pour diligenter cette situation’’.

Quelque 69 inspecteurs venus des trois régions de Kédougou, Tambacounda et Kaffrine pour les besoins d’un atelier de formation sur la didactique de la lecture, avaient observé lundi une suspension de leurs travaux. Ils avaient d'ailleurs menacé de ‘’boycotter définitivement’’ la rencontre, si leurs sept collègues du département de Koumpentoum n'étaient pas dans les dispositions de prendre part à la rencontre organisée au conseil régional.

Le préfet de Koumpentoum, comme l’année dernière avait refusé de signer les convocations de ces inspecteurs de l’éducation et de la formation qui leur ont été envoyées par leur ministère de tutelle parce que n’ayant pas transité par la gouvernance. Pourtant, ‘’la convocation a été bien envoyée à la gouvernance par les services de l’inspection d’académie’’, a relevé M. Ndao, inspecteur à l’IEF de Bakel.

Lire la suite

Rubrique: Education Date: 13-Nov-2013

Tambacounda: des inspecteurs boycottent le démarrage d'une formation

Rubrique: Education Date: 12-Nov-2013