Macky Sall favorable à "des systèmes efficaces de paiement des bourses"

Le chef de l'Etat, Macky Sall, a invité le gouvernement à mettre en place "des systèmes efficaces de paiement des bourses" à date due, sur des bases transparentes et conformément aux critères en vigueur, a-t-on appris de source officielle.

Le communiqué du conseil des ministres, tenu mercredi, rapporte que le président de la République a "invité le gouvernement à mettre en œuvre, en rapport avec les établissements bancaires et financiers, des systèmes efficaces de paiement des bourses, à date due, à tous les étudiants- ayants-droit, sélectionnés dans la transparence et selon les critères arrêtés".

Au cours de cette rencontre, Macky Sall a réitéré "les condoléances de la nation à la famille de l'étudiant Bassirou FAYE, et à la communauté universitaire, après les événements regrettables du jeudi 14 août 2014 à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar", indique ce communiqué.

Bassirou Faye, étudiant à la Faculté des Sciences et Techniques, a succombé à ses blessures, après avoir reçu une balle, lors d'une manifestation d'étudiants réclamant le paiement de leurs bourses, au campus social de l'UCAD.

Le paiement des allocations d'études à date échue constitue le principal point de cristallisation des protestations d'étudiants aboutissant à de récurrentes grèves qui font empirer, année après année, la crise universitaire.

Celle-ci se nourrit en même temps d'une situation de surpopulation estudiantine et de mauvaises conditions d'étude à l'Universités Cheikh Anta Diop de Dakar et accessoirement dans les autres universités publiques et centres universitaires régionaux du pays.

Le début de l'année académique 2014-2015 avait par exemple été marqué par des mouvements d'humeur des étudiants relatifs aux réformes de l'enseignement supérieur initiées par l'Etat, dont l'augmentation des frais d'inscription désormais fixés à 25 mille et 75 mille francs CFA, de la première année d'étude au doctorat, contre moins de 7500 F CFA avant la réforme LMD (licence, master, doctorat).

Selon le communiqué du Conseil des ministres, le chef de l'Etat a insisté lors de cette réunion "sur l'impératif d'une mise en œuvre consensuelle des réformes de l'enseignement supérieur". Aussi a-t-il réaffirmé "l'engagement de l'Etat à prendre toutes les dispositions, avec les autorités académiques et les acteurs du système, pour la pacification de l'espace universitaire".

Macky Sall "a indiqué avoir, déjà, entamé, à cet effet, des consultations avec tous les acteurs de l'Université en vue d'évaluer les réformes mises en œuvre et de trouver des solutions concertées globales, indispensables, pour assurer la réussite de nos étudiants et la performance de notre système d'enseignement supérieur et de recherche", rapporte ce texte.

Il ajoute que le président de la République "a, ensuite, exhorté, le gouvernement à hâter la réalisation des travaux de réhabilitation et de construction d'infrastructures dans les universités, notamment, ceux prévus dans les nouvelles Universités de Diamniadio et du Sine Saloum de Kaolack".



Auteur : BK
Source : aps.sn

Rubrique: Education Date: 04-Sep-2014

IL n'y a pas de commentaires

Ajouter un commentaire

Nom:
Email: